Librest, ou la mutualisation réussie des ressources de libraires

Librest, ou la mutualisation réussie des ressources de libraires

Le collectif de librairies de l’Est parisien, Librest, annonce une nouvelle étape dans le développement du collectif. Au cours des sept dernières années, six établissements se sont regroupés – Atout Livre, l’Atelier, Le Comptoir des Mots, le Genre Urbain, La Manœuvre, Millepages. Et l’aventure prend désormais un tour internautique, avec une mutualisation des stocks.

Pour plus d'informations, télécharger l'article de Actuallité

Cette étape se concrétise autour d’un site, Librest.com, qui va regrouper les stocks des établissements, avec une navette quotidienne pour permettre des flux inter-librairies. Le tout s’accompagne de supports de communication et d’une plate-forme logistique — la Générale Librest — à Ivry.

« Notre site est performant, il permet de proposer 350 000 références sous 24 h et nous constatons qu’il nous permet de fidéliser nos clients et d’en recruter des nouveaux qui s’étaient auparavant laissé séduire par des opérateurs moins éthiques… », précise le collectif.

Aller plus loin ? Fédérer plus de libraires ? « Ce qui s’avérait être de l’expérimentation est devenu une réussite, nos investissements sont désormais totalement amortis et nous pouvons ouvrir nos services, notre site, notre logistique et nous outils à d’autres librairies parisiennes ou du Grand Paris qui n’auront ni à essuyer les plâtres, ni à investir. »

Que la librairie rayonne et apparaisse comme ultra dynamique, qu’elle démontre que le commerce connecté, mutualisé et en réseau est une réponse moderne, éthique et efficace. Pour un coût annuel de 100 €, hors service optionnel, les librairies qui le souhaitent peuvent désormais profiter du site internet, de la mutualisation des stocks et du principe du dépannage sous 24 h.

Pour l’heure, deux librairies de la Rive gauche s’invitent dans la ronde : la librairie l’Art de la Joie dans le XVe créée en 2013 par Florence Lorrain et la toute nouvelle librairie Le Comptoir des lettres dans le Ve créée par Renny Aupetit, membre fondateur du réseau Librest et dirigée par Victoria Garelly une ex du Genre Urbain. Les Librest se disent capables d’accueillir une dizaine de librairies dans les mois qui viennent, 4 autres sont déjà sur les rangs.

« À suivre », promet-on déjà. Et certainement de près.